Plan Localisé de Quartier, coconstruit

Le projet PLQ Lachenal-Dégallier illustre bien la complexité et le potentiel du modèle démocratique suisse qui cherche désormais à s’étendre à la participation des citoyens dans la production de la ville. Le débat autour du PLQ Lachenal-Dégallier, rejeté en 2014 par les habitants de Versoix, gravitait autant autour du projet lui-même qu’autour du processus qui l’a fait naître. Ce projet, vieux de vingt ans selon certains, a été perçu par la majorité des Versoisiennes et Versoisiens comme une imposition venant d’en haut dans laquelle elles et ils ne se reconnaissaient pas. Pour urbz, l’intérêt de ce mandat est de démontrer qu’il est plus facile de faire émerger un bon projet à travers la participation des usagers que sans eux.